[Corse-Matin] Mare di Agrumi, des circuits touristiques dédiés aux agrumes

[Corse-Matin] Mare di Agrumi, des circuits touristiques dédiés aux agrumes

Des fruits dans toute la palette de leurs spécificités, parfois étonnantes, des agrumes de Corse, peu connus voir méconnus, en guise de décor d’une tribune pour le moins “évocatrice de la réunion du jour,… à Corsic’Agropole on était hier dans le projet Mare di Agrumi, dans lequel s’est engagée la CCI de Bastia et de la Haute-Corse, en faveur de la promotion des agrumes de Méditerranée, en partenariat avec l’ensemble de ses acteurs. Projet inscrit dans le cadre d’une coopération transfrontalière Italie-France Interreg 2014-2020, impliquant la commune di Savona en Ligurie, la commune di Siniscola en Sardaigne, la Provincia di Livorno en Toscane, la Camera di Commercio Riviere Ligure, l’Inra, Cirad de Corse et Università di Pisà.

L’objectif est fixé : permettre la valorisation des diverses variétés agrumicoles des territoires concernés. Avec l’exemple probant du petit fruit “chinotto” qui fait le bonheur de la commune de Savona et de la Ligurie comme l’a expliqué Ennio Rossi, chef de file du projet. Un “chinotto” qui se porte à merveille, apportant une vraie valeur ajoutée au tourisme et au développement du territoire. On dépasse ici le cadre de la démonstration. Les agrumes sont de fait un motif d’enrichissement de la filière tourisme. La Corse doit en prendre de la graine. Et ce ne sont pas les atouts qui manquent, moins encore l’encadrement de qualité, pour ne citer que l’engagement de l’AOP de Corse, où de l’Inra Cirad, support scientifique performant.

Découvrir leur métier leur savoir-faire et leurs produits

Endroit de réflexion et d’échange affirmé, Corsic’Agropole a été hier le lieu tout indiqué de la nouvelle étape du projet Mare di Agrumi, pour une promotion des agrumes par le tourisme et la création de circuits touristiques basés sur l’identité des territoires, portés par les offices de tourisme de la Plaine orientale. Trois offices limitrophes, dénommés de la Costa Verde, l’Oriente et Fium’Orbu Castellu, inscrits dans la même ligne promotionnelle qui consiste à offrir aux visiteurs de l’authenticité qui passe par l’identité intrinsèque des territoires, et le partage d’expérience de vie par ses acteurs.

Ainsi, de Moriani à Ghisonaccia en passant par Aleria, il sera possible de faire étape chez des producteurs ou des transformateurs et ainsi découvrir leur métier, leur savoir-faire et leurs produits. La transformation des agrumes dans l’agroalimentaire sera mise en valeur par ces circuits touristiques, mais également la transformation dans la cosmétique ou la restauration. On a assisté hier au lancement officiel du circuit touristique Mare di Agrumi créé en partenariat avec la CCI de Bastia.

Un partenariat qui se formalise par l’équipement d’une salle de réunion située au Corsic’Agropole afin de faciliter les échanges entre les producteurs, et par la conception et l’édition d’une brochure regroupant l’ensemble des circuits, distribuée par les offices de tourisme. Avec Mare di Agrumi, l’agritourisme semble prendre tout son sens. Des offices relais, des partenaires réactifs, un public en attente : on est dans la création d’un maillage de combinaisons innovantes qui seront autant de vitamines pour l’agriculture et le tourisme.

Ce dimanche 27 janvier les visites successives de l’unité de production Realia à 9h30, de l’Atelier de la moutarde à Linguizzetta à 11h30 et de la collection d’Agrumes de l’Inra de Corse à 15h, seront la conclusion tangible d’un projet qui ne manquera pas de saveurs.

JACQUES PAOLI