[Corse-Matin] Trois jours de marathon shopping sur la place

[Corse-Matin] Trois jours de marathon shopping sur la place

Le salon des affaires est de retour. À partir de jeudi et ce, jusqu’à dimanche près d’une quarantaine de commerçants va s’installer place Saint-Nicolas pour trois jours et trente heures de grand déstockage.

L’union commerciale du centre-ville, avec le concours de la Ville, de la Cab et de la chambre consulaire, a ainsi souhaité transformer l’essai 2018 pour servir une nouvelle édition étoffée. Plus de commerces de prêt-à-porter, moins de commerces de bouche. Un accueil réservé aux franchisés et une offre exclusivement intra-muros. Seuls les commerces du cœur urbain sont en effet conviés à ce marathon shopping. Une opération qui fait écho aux actions de revitalisation des centres-villes.

L’heure du grand déstockage…

Et à quelques jours de la fin des soldes, cette grande braderie veut s’implanter comme le rendez-vous commercial de l’année.

Une adresse éphémère pour l’ensemble des consommateurs séduit par les belles affaires. « Une grande partie des collections hiver sera bradée à 50 % ou 60 % . Et les prix seront encore plus bas pour les articles des anciennes collections été« , ont expliqué Daniel Benedittini et Valérie Capone au nom de l’union commerciale.

Pour les commerçants, il s’agit de vider les stocks et de renflouer les trésoreries avant l’arrivée des nouvelles collections. « C’est aussi l’occasion de valoriser l’image du commerçant, de fidéliser la clientèle et de lui apporter le conseil que seules les boutiques de proximité offrent. Le tout dans une ambiance fédératrice« .

Dans les coulisses, il s’agira entre commerçants de retisser des liens pour dynamiser ensemble l’offre commerciale.

Opération séduction est en cours. Et en traversant les allées de portants, les visiteurs pourront également s’arrêter au stand esthétique et faire confiance au savoir-faire des artisans.

Sous les 800 mètres carrés de chapiteau, des milliers d’articles de prêt-à-porter, d’accessoires, de décoration seront donc présentés à des prix « compétitifs ». Un argument de vente auquel sera sensible la clientèle. »Il est important de valoriser les commerces du centre-ville, » comme l’a souligné Linda Piperi, adjointe en charge des actions en matière d’attractivité économique qui n’a pas manqué de rappeler, dernière étude à l’appui, que le prix affiché compte ! Pour le président de la Cab François Tatti, « ce salon des affaires, c’est la bonne formule adaptée au territoire. C’est ce qui manquait à Bastia« .

Au chapitre mobilité cette fois, chacun travaille encore à la bonne formule pour les éditions prochaines. À noter toutefois, la rotation de navettes et de train pour éviter la voiture. L’an passé, le salon des affaires a attiré 17 000 visiteurs. Rendez-vous jeudi pour estimer la tendance 2019.