[Corse-Matin] Le rideau tombe sur le 2e Salon des affaires

[Corse-Matin] Le rideau tombe sur le 2e Salon des affaires

Le salon des affaires, 2e édition, a baissé le rideau dimanche soir. Au terme de quatre jours de shopping, les commerçants ont quitté leur stand et retrouvé leur boutique pour préparer l’arrivée de la nouvelle collection. S’il reste encore quelques jours pour profiter de prix remisés avant la fin officielle des soldes d’hiver programmée le 19 février, la grande partie des stocks a été emportée lors du salon des affaires qui a débuté jeudi sur la place Saint-Nicolas.

Une opération commerciale qui a démarré en douceur avec une nette baisse de la fréquentation sur les deux premiers jours par rapport à l’année passée. Les grandes journées ensoleillées offertes par ce mois de février n’auraient pas fait l’affaire de tous les commerçants. Au lendemain de cet événement commercial, l’heure est au « juste » bilan de l’avis de ceux qui estiment « satisfaisante » cette nouvelle édition.

« C’est une formule qui fonctionne« , assure Maria de la boutique Maiolica. « Ce salon des affaires est positif à tous points de vue. En termes de fréquentation comme de publicité pour nos magasins. »

Même constat pour Sébastien Poggi du bar-restaurant l’Odéon. Lui n’a pas été sensible aux changements d’ambiance observés d’une édition à l’autre. « Je n’ai pas constaté qu’il y avait moins de monde sur l’ensemble de la manifestation car le samedi et le dimanche, nous avons eu une belle fréquentation. »

En termes de promesses de bons prix et de dynamique, il assure que le contrat a été rempli. Ainsi, au cours du week-end, les commerçants auraient même joué les modèles sur scène pour un défilé de mode.

L’envie de donner une impulsion à la ville, « de créer une dynamique entre commerçants« , c’est l’une des motivations qui ont conduit Richard Virgitti, à la tête d’une franchise, à rejoindre le Salon des affaires. « Et je reviendrai l’année prochaine. » Avouant « qu’il y aura des choses à améliorer et nous le ferons ensemble« . L’une des chevilles ouvrières de l’événement, Valérie Capone, y travaille déjà. Elle a d’ailleurs précisé que pour la 3e édition, le chapiteau sera repensé. « Des bâches transparentes seront installées pour laisser passer la lumière. »

Mais les avis et les humeurs évoluent selon les stands et les allées. « Il y a eu cette année, un manque de fréquentation, un manque de lumière et un défaut de visibilité en général. Les visiteurs allaient ou sur les articles de luxe à moins 70% ou sur les très petits prix« , glisse Martine Bernardini de la boutique Balivernes qui faisait aussi partie de la première édition. D’autres confirment également une baisse de leur chiffre d’affaires.

Sur le plan économique, le bilan « est variable. Mais dans l’ensemble, la majorité des participants souhaitent revenir pour une 3e édition. Y compris les nouveaux qui nous ont rejoints cette année. C’est bon signe« , souligne Valérie Capone. Au total, près de 10 000 personnes ont visité le salon des affaires, avec un pic de 3 800 visiteurs le samedi, selon les chiffres partagés par l’union commerciale. Une opération donc vouée à être renouvelée.

JULIE QUILICI-ORLANDI