[Corse-Matin] Les Rencontres pour l’Emploi mobilisent tous les acteurs

[Corse-Matin] Les Rencontres pour l’Emploi mobilisent tous les acteurs

Les locaux de l’Afpa accueillaient cette semaine les quatrièmes rencontres pour l’emploi, organisées conjointement par Pôle Emploi, l’Adec et la CCI2b. Une journée pour permettre aux employeurs et aux candidats de se rencontrer et d’échanger en un seul et même lieu. « Nous mettons en relation l’offre et la demande sur le territoire du Centre-Corse, explique Johanna Drago, directrice du Pôle Emploi Ghisonaccia-Corte. Quatorze entreprises ont répondu présent, physiquement ou numériquement, ainsi que nos partenaires que sont le pôle armée, Cap emploi pour les travailleurs handicapés et la mission locale pour les jeunes. »

Les rencontres pour l’emploi s’adressent aux demandeurs, « mais aussi aux personnes en phase de création d’une entreprise ou ayant un projet de ce genre ».

Compétences et attitude

« Nous sommes également là pour répondre aux besoins des entreprises qui n’arrivent pas à recruter », abonde Elisa Martelli, conseillère entreprise à la CCI2b.

En tout, 600 demandeurs d’emploi de la microrégion avaient été invités.

Des demandeurs qui souvent, ont besoin d’être aiguillés, conseillés, et pas seulement sur leur CV (lire par ailleurs) :« La clé d’entrée du recrutement aujourd’hui, analyse Johanna Drago, ce sont les compétences. Mais un entretien peut aussi se jouer sur la posture du candidat, son langage corporel… Et certaines personnes doivent faire un vrai travail sur elles-mêmes. »

Les recruteurs regarderaient donc moins l’empilement de diplômes et d’années d’études que l’attitude et les compétences concrètes.

Pour suivre ce mouvement, Pôle Emploi met en place une prestation VSI d’une durée de 4 à 6 semaines, pendant lesquelles « tous les volets sont étudiés » et chaque participant bénéficie d’un suivi personnalisé. Pour, le jour J, faire la différence.

Apprendre à valoriser son image

Une tenue, un maquillage, une posture, une attitude… Autant d’éléments à ne pas négliger lors d’un entretien. Frédérique Grondin, spécialiste en la matière basée à Porto-Vecchio, était présente à l’Afpa pour animer un atelier : « Je reçois des gens qui n’ont pas confiance en eux et qui comprennent ensuite que mes conseils peuvent leur servir dans leur vie de tous les jours. Il ne s’agit pas d’un simple relooking, mais de prendre conscience de l’impact que peuvent avoir une démarche ou une poignée de main. »

MORGANE QUILICHINI