[CORSE-MATIN] Top départ pour les circuits touristiques Mare di Agrumi

[CORSE-MATIN] Top départ pour les circuits touristiques Mare di Agrumi

Restaurateurs, producteurs, transformateurs ou encore acteurs du tourisme étaient réunis mardi matin au sein de l’office du tourisme à Ghisonaccia pour lancer les tout nouveaux circuits Mare di agrumi.

Le programme, à l’initiative de la chambre de commerce et d’industrie de la Haute-Corse, en partenariat avec les offices du tourisme de la Costa Verde, de l’Oriente et du Fium’Orbu-Castellu, prévoit de faire découvrir aux touristes et aux locaux, la filière agrumicole de Corse.

« De Moriani à Ghisonaccia en passant par Aleria, il est désormais possible de s’arrêter chez des producteurs et des transformateurs pour découvrir leurs métiers, indique Thomas Gaudin, conseiller technique auprès de la CCI. Il y a dans la micro-région un potentiel énorme. Il suffit de regarder la production de clémentines d’Antisanti qui représente 40 % de la production française. C’est à partir de constats comme celui-ci que nous travaillons. »

Et pour diffuser plus facilement l’information, les organisateurs ont fait imprimer 15 000 livrets qui seront disponibles dans les offices du tourisme.

« On a mis en place une carte de la Plaine orientale afin de permettre une localisation facile des endroits à visiter. Souvent, les consommateurs raffolent de ces produits mais ne sont pas au courant des méthodes de production. Le but est aussi d’informer les touristes sur la manière dont nous travaillons en Corse », détaille Thomas Gaudin. En tout, 23 producteurs et transformateurs ont répondu présent à l’appel de la CCI.

« Je suis Alsacienne d’origine et nous avons l’habitude de travailler des agrumes, confie Marie-Claude Stahl, gérante du restaurant U Santa Barbara à Vix. J’ai tout de suite accepté de faire partie de ce circuit car j’ai le projet d’organiser des cours de cuisine à partir des agrumes. Mon but c’est d’essayer de mêler la culture culinaire corse à celle de mon Alsace natale. »

Un projet ouvert sur la Méditerranée

[CORSE-MATIN] Top départ pour les circuits touristiques Mare di Agrumi
Beaucoup d’acteurs du tourisme de la région étaient présents pour assister à la présentation.

C’est donc dans le cadre du programme Interreg que le projet a pu aboutir.

Un programme qui ne regroupe pas seulement les producteurs insulaires puisque la CCI de la Haute-Corse a initié un partenariat entre la Toscane, la Sardaigne et la Ligurie dans le but de favoriser des échanges entre ces régions qui ne sont finalement pas si loin.

« Le projet est extraordinaire pour la visibilité de la Corse et pour mettre en place un vrai projet d’œnotourisme, précise Helène Santoni, directrice de l’office du tourisme du Fium’Orbu-Castellu. Avec cet outil, on va pouvoir mieux orienter les gens qui ont décidé de venir parcourir notre région. »

PAUL-MATHIEU SANTUCCI