[CORSE-MATIN] Le Shopping de nuit déterminant pour les commerçants de la ville

[CORSE-MATIN] Le Shopping de nuit déterminant pour les commerçants de la ville

Le jour de la présentation de la quatorzième édition du Shopping de nuit, les représentants des organismes aux manettes se sont réunis à l’antenne locale de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) pour fignoler les derniers détails.

Autour d’une table, chacun d’entre eux s’est exprimé sur des points précis de l’événement estival qui dynamisera chaque vendredi, du 10 juillet au 23 août, la cité paoline.

Parmi eux, Guitou Giovanni le représentant de la CCI, Patricia Guidoni, directrice de l’Agep et prestataire, Christine Quastana, technicienne, Cathy Acquaviva, représentante de la fédération des commerçants, Christine Franceschini, adjointe au maire en charge du commerce et Monique Giovanni, représentante du Crédit Agricole, partenaire privé de l’événement, tous réunis pour tenter d’organiser au mieux cette manifestation qui, dans un contexte économique déficitaire, semble décisive pour la saison estivale des commerçants.

« Les indicateurs du tourisme sont catastrophiques cette année déplore Patricia Guidoni, les banques ont vu leurs prêts à la consommation pour les voyages diminuer de 50%« .

Du côté maritime, « les bateaux déstockent leurs billets« . Plus marquant encore, « les centres d’accueil de vacanciers, habituellement remplis à 90% en avril, ne le sont qu’à 65 % pour le mois de juin ».

Face à cette situation préoccupante, non seulement la tenue mais surtout la réussite de l’événement semblent cruciales pour les commerçants.

Au total, 80 000 euros ont été investis dans cette nouvelle édition. Pour couvrir la partie logistique et sécuritaire, la mairie a versé 40 000 euros. La CCI, elle, a dépensé la même somme pour la mise en place des animations et de la communication autour de l’événement.

Place aux festivités

Malgré ces contraintes budgétaires, la programmation artistique n’en est pas moins qualitative que les années précédentes. Des artistes exclusivement corses se produiront sur scène chaque vendredi. Parmi eux, le groupe Memoria, fortement plébiscité par les commerçants en raison de son succès lors des éditions passées, mais aussi une troupe de danse cubaine qui a déjà fait ses preuves, du jazz, des polyphonies et un peu de variété pop.

De quoi assurer des soirées musicales qui rythmeront les douces nuits estivales de 20 h 30 à 23 h 30. Pour Guitou Giovanni, l’objectif reste le même, « satisfaire les commerçants et les habitants« .

Le programme en détail

La répartition des groupes musicaux sera alternée d’un vendredi à l’autre : les 10 et 17 juillet et les 2 et 16 août, on pourra les écouter Place Paoli, au jet d’eau, devant la Société Générale, au niveau du parking Tuffelli, sur la place de l’église et avenue Xavier Luciani. A la demande des commerçants, le groupe devant initialement jouer devant la brasserie le Majestic pourrait finalement être déplacé devant l’institut de beauté Esthética, mais pour le moment, rien n’est sûr. Les 12 et 26 juillet ainsi que le 9 août, les rendez-vous sont donnés dans la Haute-ville, devant le cabinet Allianz face au café du Commerce, devant la Société Générale, avenue Xavier Luciani et devant Buffardo. Une manière d’assurer une « répartition équitable des groupes dans l’ensemble de la ville » selon Guitou Giovanni. Pour clôturer ces huit semaines de festivités, la Fédération des commerçants organisera une soirée « défilé de mode » dans la soirée du 23 août.

IRENE AHMADI