[CORSE-MATIN] Chambres de commerce le gouvernement acte les noces

[CORSE-MATIN] Chambres de commerce le gouvernement acte les noces

Paul Marcaggi et Jean Dominici, les présidents départementaux, devront rapidement travailler main dans la main

Un décret ministériel paru au Journal officiel entérine le rattachement officiel des chambres de commerce et d’industrie d’Ajaccio et de Bastia à la CCI de Corse. Deux antennes locales subsisteront mais sous la coupe de l’entité régionale.

La fusion était annoncée de longue date, elle est désormais actée. Ce samedi, un décret ministériel l’a inscrit dans le marbre du Journal officiel : les deux chambres départementales de commerce et d’industrie seront placées sous l’égide de la chambre régionale à partir du 1erjanvier 2020. Co-signé par le Premier ministre, Edouard Philippe, ainsi que par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, ce décret intervient conformément au schéma directeur de la chambre de commerce et d’industrie de Corse, adopté le 25 avril dernier.

Les deux CCI de Haute-Corse et de Corse-du-Sud, existant depuis 1843 pour celle de Bastia, et 1899 pour celle d’Ajaccio, subsisteront en tant que chambres de commerce et d’industrie locales, sous la coupe de l’entité régionale.

Assurer le maillage territorial

Autrement dit, si les deux entités conserveront leurs antennes et un président pour chaque département, elles ne disposeront pas d’autonomie vis-à-vis de la CCI de Corse. Leur rôle sera d’assurer le bon maillage territorial de la chambre régionale, à l’instar de l’organisation mise en place dans les Hauts-de-France.

Le décret stipule que les services actuellement gérés par les CCI d’Ajaccio et de Bastia, notamment les ports et aéroports, seront pris en charge par la chambre de commerce et d’industrie de Corse. Tout comme les quelque 800 salariés aujourd’hui rattachés aux trois entités. Cette évolution correspond, du reste, à une revendication portée depuis plusieurs années par ces différents organismes consulaires.

Cependant, cette démarche d’union et de régionalisation ne constitue que la première étape d’une évolution plus profonde souhaitée par les figures de proue actuelles des trois CCI. Une étude de rattachement de cette entité unique est en effet en cours et doit être rendue avant le printemps 2020 afin de préparer le passage de la tutelle de l’État à la Collectivité de Corse.

Le rattachement à la CdC sur la table

À terme, la chambre régionale de commerce et d’industrie souhaite s’arrimer et devenir le bras armé économique de la Collectivité de Corse. Objectif : conduire certaines de ses politiques stratégiques. Notamment en matière de transports. Les chambres deviendraient alors des outils de mise en oeuvre, de déploiement sur le terrain, pour les politiques publiques de la CdC.

Si cette transition s’opère dans les délais escomptés, avant le renouvellement des différentes concessions, elle permettra, par exemple, à la Collectivité de s’exonérer d’un appel d’offres européen en confiant la gestion des sites portuaires et aéroportuaires de Corse de gré à gré à la chambre régionale.

Le dossier est d’ores et déjà sur la table du gouvernement. Ce dernier, par la voix de son ministre de l’Économie, y serait plutôt favorable, ainsi que la majorité territoriale de Corse. Les CCI telles qu’elles existent aujourd’hui seraient donc affranchies du réseau national lui-même appelé à vivre de nouvelles mutations. Dans un deuxième temps, la Corse consulaire est donc appelée à devenir autonome.

JULIAN MATTEI


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/corsicaweb/www/wp-content/themes/stockholm-child-1/templates/blog/blog_single-loop.php on line 385