[CORSE-MATIN] Embarquement pour une saison croisière des BTS Tourisme

[CORSE-MATIN] Embarquement pour une saison croisière des BTS Tourisme

Les élèves stagiaires du lycée Giocante ont joué les agents d’escale avec les passagers du MV Seabourn. Une immersion professionnelle qui va se prolonger jusqu’en novembre.

Pour accueillir les passagers du MV Seabourn, encore, un navire de croisière de luxe qui a fait escale hier au port de Bastia, des stagiaires ont joué les agents d’escale. Une immersion professionnelle qui va se prolonger jusqu’en novembre, date de la fin de la saison croisière pour reprendre avec la nouvelle édition 2020.

À bord du navire, comme sur les quais, ils ont joué les hôtes pour cette clientèle à la recherche d’authenticité, de rencontre et d’attractivité.

En ce début de matinée, on retrouve Mélanie. Inscrite en première année de BTS tourisme au lycée Giocante de Casabianca. Elle fait partie de l’une des dix volontaires inscrits dans ce nouveau programme. Des brochures à la main, elle va à la rencontre des passagers américains.

Partage d’expérience

Attentive, elle affiche un grand sourire. Elle est un des premiers contacts entre les croisiéristes étrangers et la terre bastiaise, l’approche doit donc être travaillée.  » Si j’ai choisi cette filière, c’est parce que j’adore parler anglais. Je l’ai appris à l’école mais je travaille aussi la langue de mon côté pour me parfaire « .

La jeune étudiante ne sait pas encore quel sera son choix de carrière mais pour cette ancienne du lycée Laetitia d’Ajaccio, nul doute que les voyages seront inscrits sur la liste de ses envies.

À ses côtés, des agents de la CCI 2B l’encadrent, la forment. C’est l’intérêt même de cette convention signée au cours de l’été entre la Chambre de commerce 2B et le lycée Giocante.

« Nous nous inscrivons dans une démarche de partage de savoir et d’expérience professionnelle qui leur sera certainement profitable pour choisir un futur métier. D’autant que nous connaissons la qualité et le sérieux de cette filière pour avoir déjà eu des stagiaires », indique Anne-Marie Spinosi, responsable des croisières à la CCI de Haute-Corse, sollicitée pour ce nouveau projet par Muriel Quintard. Elle ajoute : « Ils découvrent des métiers, ce qui pourra les aider à vraiment se rendre compte de ce qu’ils vont aimer faire plus tard ».

Un renfort pour doper un marché convoité

Pour cette escale aux 600 passagers, ils étaient au total quatre étudiants à renforcer les équipes. Deux ont assuré l’accueil des passagers qui ont choisi de découvrir la ville en toute liberté pendant que deux autres sont restés avec les agents d’exploitation pour guider les excursionnistes.

Au retour, ils ont travaillé sur un questionnaire de satisfaction remis aux touristes. Une étude qui permettra d’affiner les desiderata des passagers d’un jour car l’ambition affichée est bel et bien de doper la filière croisiériste de luxe en tirant son épingle du jeu face à la concurrence méditerranéenne. L’avantage retenu de cette catégorie haut de gamme c’est d’abord les navires encore compatibles en taille avec les limites du port de commerce de Bastia.

Le Seabourn et ses 198 mètres lui ont d’ailleurs valu de rester sur le quai le plus éloigné… petit bémol qui a été corrigé par un ballet de navettes. L’autre atout est économique car il s’agit d’une clientèle au fort pouvoir d’achat avec 60 euros en moyenne de dépenses par jour et par escale. L’offre touristique doit être sans cesse renouvelée, agrémentée pour faire la différence et gagner des nouvelles escales sur ce marché.

Les étudiants pourront alors suivre le travail de promotion de l’activité croisière. En 2019, entre avril et novembre, près de 9 000 passagers auront ainsi touché les ports de Haute-Corse.

JULIE QUILICI-ORLANDI