[CORSE-MATIN] « Boost with Facebook » la croissance à portée de clic

[CORSE-MATIN] « Boost with Facebook » la croissance à portée de clic

Les 5 et 6 décembre, la chambre de commerce de Haute-Corse invite ses ressortissants à découvrir comment doper leur chiffre d’affaires grâce à Facebook, Instagram et WhatsApp. Des compétences devenues indispensables.

Comment utiliser les réseaux sociaux pour doper l’activité de votre entreprise commerciale ? C’est un sujet sur lequel la chambre de commerce de Haute-Corse vous propose de plancher pendant deux jours – les jeudi 5 et vendredi 6 décembre prochains – sur le campus CCI de Borgo.

Baptisée « Boost with Facebook », la manifestation est gratuite et ouverte à l’ensemble des PME, TPE, start-up et porteurs de projets du département. Son principe est simple : mettre en contact ces différents acteurs de la vie économique avec des professionnels travaillant pour le réseau social Facebook.

Comment fonctionnent les outils numériques destinés aux entreprises ? Comment poster des publications attrayantes ? Comment créer des publicités efficaces ? Comment consulter les statistiques de sa page Facebook ?

Autant de questions que les entrepreneurs locaux pourront poser aux techniciens de l’entreprise au logo bleu, dans le cadre d’ateliers spécifiques, de séances de coaching individuel et de temps d’échange collectif répartis sur toute la journée de jeudi.

Tous les âges et tous les secteurs d’activité

« Le programme a été réalisé pour aller crescendo, explique Élisabeth Orsoni, la responsable numérique de la CCI de Bastia qui s’est occupé de l’organisation de l’évènement. On va partir du niveau débutant pour aller progressivement sur des fonctionnalités plus complexes, comme la création de supports de publicité numérique. Nous avons voulu faire une programmation s’adressant à tous les publics car tout le monde de l’entreprise est aujourd’hui concerné par les réseaux sociaux, quel que soit le secteur d’activité et quel que soit l’âge des entrepreneurs. »

Un point de vue partagé par Cathy Acquaviva, la gérante d’un libre-service dans le quartier Panatè à Corte. Cette sexagénaire a créé, il y a quelques années, une page Facebook – sous le pseudo « Ind’è Catali » – sur laquelle elle relaie toutes les informations relatives à la vie de son commerce. « J’ai commencé à me servir de cette page Facebook au moment où je développais un rayon épicerie fine dans mon magasin, confie-t-elle. Avec l’aide de mon fils, j’ai appris à utiliser cet outil et je m’en sers aujourd’hui très régulièrement. Cela m’a permis de faire connaître mon activité bien au-delà du quartier et de la ville de Corte. Aujourd’hui, je compte plus de 600 amis, qui sont souvent aussi des clients et cela m’a permis d’étendre considérablement cette activité d’épicerie fine. » Et Cathy ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Le vendredi 6 décembre, elle sera présente sur le campus CCI pour assister à la deuxième journée de formation : celle consacrée à l’utilisation de deux autres réseaux sociaux, propriété de Facebook : WhatsApp et surtout Instagram.

Très en vogue, ce média basé sur l’utilisation de photos est en passe de supplanter Facebook comme mode de communication privilégié des entreprises. « Des statistiques ont permis d’établir que 80% des gens qui vont sur lnstagram le font parce qu’ils ont l’intention d’acheter quelque chose« , appuie Élisabeth Orsoni.

« Encore plus interactif »

Un argument qui semble avoir convaincu Lory Massey, la gérante de la librairie A Piuma Lesta, à Bastia. Utilisatrice habituelle de Facebook, celle-ci a découvert il y a peu les potentialités d’Instagram et, elle aussi, envisage de participer aux ateliers programmés le 6 décembre. « C’est un média encore plus actif, plus vivant et plus interactif que Facebook, assure-t-elle. Je voudrais apprendre à publier de jolis posts, à trouver les bons hash-tags (mots-clés précédés d’un # accompagnant les publications des utilisateurs, ndlr.) pour avoir plus de visibilité. Cela semble simple mais en réalité, ce n’est pas si facile que cela. »

Une manifestation semblable avait été organisée par la chambre de commerce de Haute-Corse en 2015. Elle avait alors réuni près de trois cents participants. Un succès qui a convaincu les organisateurs de rééditer l’opération.

Cent cinquante inscriptions ont déjà été enregistrées mais le chiffre définitif pourrait être bien plus élevé.

LES CHIFFRES

80 % des gens qui vont sur lnstagram le font parce qu’ils ont l’intention d’acheter.

150 chefs d’entreprises déjà inscrits pour cette opération.

PIERRE NEGREL