[CORSE-MATIN] Rencontres pour l’emploi : trouver ou créer son activité

[CORSE-MATIN] Rencontres pour l’emploi : trouver ou créer son activité

Jeudi, de 9 h à 13 h, à l’Afpa, demandeurs d’emploi et entreprises pouvaient se retrouver lors des Rencontres de l’emploi. Objectif pour les deux parties : trouver chaussure à son pied.

Provoquer un « coup de coeur » professionnel. Tel était l’objectif de la 5e édition des Rencontres de l’emploi, organisées jeudi à l’Afpa par la CCI de Corse, l’Adec et Pôle emploi. De 9h à 13h, dix-huit professionnels se tenaient à la disposition des demandeurs, pour leur proposer une offre de travail. Mais, pour engager un deuxième rendez-vous, le « coup de coeur » professionnel doit être réciproque. Pas toujours évident de trouver chaussure à son pied, même avec des perspectives de CDI à la clef.

Des offres manquaient de candidats

Guillaume Favriou, gérant du Restaurant de la Place, proposait un poste de commis de cuisine dans son établissement. Louis Rinieri, patron d’U San Teofalu, des postes de commis, pizzaïolo et serveur. Malheureusement, ils ont recueilli peu de CV « Notre saison est très étendue à Corte, de mi-mars à fin octobre, remarque Louis Rinieri. Si nous avons de bons éléments, un CDD peut devenir un CDI. Si les compétences sont là, et la rigueur nous sommes prêts à faire l’effort. »

« Je cherche une personne en CDD après une période d’essai, confirme Guillaume Favriou. Le plus important est d’être volontaire. Au sein d’un établissement familial, on peut évoluer très vite. »

Côté aide à domicile, le besoin est très fort en Centre Corse. Là aussi, on cherche des candidats. « Nous voulons valoriser le métier, remarque Laetizia Pietrera, assistante technique à l’ADMR Centre Corse Balagne. Nous avons besoin de quatre personnes minimum sur le Centre Corse, en CDI adaptable en temps complet ou partiel. » Pour revaloriser le métier et mieux le faire connaître, l’ADMR et Pôle emploi ont officialisé leur partenariat par la signature d’une convention. « Nous nous engageons à mieux faire connaître le métier, ses plans de carrières« , précise Johanna Drago, directrice de Pôle emploi Ghisonaccia-Corte.

Des aides pour créer son entreprise

Et parce que l’on peut aussi « créer » son emploi, la CCI et l’Adec proposaient un stand d’information pour accompagner les porteurs de projets qui souhaitent développer leur entreprise. « Nous avons vu plusieurs personnes qui souhaitent s’installer en autoentrepreneur : bureau d’études, maçonnerie, création de restaurant, décrit Georgina Fraticelli, de la CCI de Corse. Nous les soutenons pour obtenir des aides régionales. Plusieurs outils sont à leur disposition : la plateforme de l’Adec, des prêts à taux zéro. L’Adie par exemple, est un outil qui permet aux personnes qui n’ont pas accès aux prêts bancaires d’obtenir un crédit de 10 000€ maximum. La CCI de Corte les accueille du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 18h. »

François, 20 ans, est venu découvrir ce que l’on pouvait lui proposer. « Je souhaite créer ma propre marque de vêtements, révèle le jeune homme, convié aux Rencontres par la Mission locale de Corte. Ici j’ai pu rassembler des contacts pour travailler sur mon projet. »

« Chaque jeudi après-midi, nous organisons une journée de recrutement à Corte, note Johanna Drago. Cela permet à un employeur de réaliser un recrutement en direct, d’aller sur une structure avec un demandeur ou encore de proposer une formation sur un secteur en tension. Nous proposons aussi des périodes de mise en situation en milieu professionnel, pour découvrir un métier lors d’une période d’immersion allant d’un jour à un mois. »

Afin d’essayer un emploi pour savoir s’il est à son pied.

En chiffres

872 demandeurs d’emploi sont présents sur le Centre Corse (soit 8 % de chômage)

40 entreprises ont été contactées pour les Rencontres, 18 étaient présentes

75 postes à pourvoir, pour 66 offres.

BARBARA IGNACIO-LUCCIONI