[La Lettre] Les aéroports corses se mettent au « vert »

[La Lettre] Les aéroports corses se mettent au « vert »

En s’engageant résolument dans une double optique de réduction de l’empreinte carbone de ses quatre plateformes aéroportuaires et d’économie d’énergie via le programme EASEE*, la CCI de Corse vise à court terme l’obtention du prestigieux label international ACA**

L’espoir d’une reprise progressive du trafic aérien ne relègue pas au second plan la préoccupation de la CCI de Corse d’apporter sa contribution dans la lutte du réchauffement climatique, d’autant plus que le transport aérien, pierre angulaire du monde moderne, est un secteur où les challenges environnementaux sont parmi les plus spectaculaires et les plus gratifiants à relever.

Il n’y a aucun doute là-dessus : les activités à la fois humaines, logistiques et économiques d’un aéroport constituent un terrain de prédilection pour agir efficacement en faveur du climat. Et la prise de conscience est partagée par l’ensemble des partenaires, compagnies aériennes, assistances et services en escale, tour de contrôle, concessions commerciales.

Récemment, Jean Dominici a signé une convention qui doit, dans un délai de deux ans, aboutir à l’obtention de niveau 2 du label Airport Carbon Accreditation, la preuve incontestable et reconnue que les quatre aéroports corses ont baissé leurs factures énergétiques et réduit considérablement leurs émissions de gaz à effet de serre. « La force de notre territoire, c’est son attractivité en matière de protection de l’environnement. Or, nos aéroports sont parmi ses principales portes d’entrée et notre volonté est d’en faire des vitrines vertes. Nous y sommes engagés depuis plusieurs années déjà, mais nous avons décidé de franchir un palier supplémentaire qui sera rapidement atteint. Les économies d’énergie et la réduction drastique de la pollution compensent de très loin les investissements à consentir. Le jeu en vaut vraiment la chandelle ! » assure le président de la CCI de Corse qui a parfaitement intégré les enjeux, y compris pour les ports et les escales à moindre coût énergétique des navires « propres » qui ne polluent plus l’atmosphère.

UNE RÉVOLUTION TRANQUILLE…

Espace spécifique et particulièrement complexe, un aéroport accueille des millions de passagers, des milliers de véhicules et beaucoup d’entreprises à l’intérieur et tout autour dans son parc industriel. Pour mieux les contenir, il convient d’identifier les sources d’émissions polluantes. Elles proviennent essentiellement de l’énergie utilisée dans les bâtiments et les infrastructures, du ballet permanent des véhicules sur le tarmac, de l’énergie consommée pour toutes les activités, des mouvements d’avions au sol, des réfrigérants.

Les quatre aéroports de l’île totalisent plus de 4,2 millions de passagers et la CCI de Corse gestionnaire a pour ambition de s’inscrire dans toutes les démarches innovantes susceptibles de réduire fortement son empreinte écologique. « Elle aspire à rejoindre la révolution tranquille des quelque 240 aéroports certifiés qui représentent à eux seuls les deux tiers du trafic aérien en Europe » explique Laurent Poggi, directeur des concessions aéroportuaires.

À titre d’exemple, l’aéroport international d’Ajaccio déploie une série d’actions qui tend à répondre à l’essentiel des critères pour une accréditation de niveau 2 : acquisition d’un parc de voitures électriques, pose d’éclairages alimentés à l’énergie solaire et remplacement de tout l’éclairage de l’aérogare, des parkings et des panneaux par des LED, incitation des passagers et des personnels au tri sélectif, dispositif de valorisation des déchets industriels…

Sur un plan financier, les investissements pour remplir le cahier des charges relatif à la certification de niveau 2 – et au-delà à moyen terme – sont relativement modiques, de l’ordre de quelques centaines de milliers d’euros. Mais la mise de fonds est rapidement amortie, d’une part, grâce aux aides (crédits européens et subvention de l’Union des Aéroports Français à hauteur de 70 % des dépenses administratives), d’autre part, par la baisse comptable des factures énergétiques. Pour reprendre le mot très juste du président Dominici : le jeu en vaut la chandelle !

Être rapidement au "niveau"

Airport Carbon Accreditation est le seul programme mondial de certification institutionnellement reconnu pour la gestion des émissions carbone et la réduction de la consommation d’énergie des aéroports de toutes tailles. Il encourage en même temps une mise en réseau pour partager le retour d’expériences, les connaissances et les résultats.

 

 

Du label ACA, il existe quatre niveaux de certification. La CCI de Corse s’est donnée pour ambitieux objectif d’atteindre le niveau 2 d’ici l’année prochaine.

Pour parvenir au niveau 1, le niveau dit Mapping, un aéroport doit savoir évaluer scientifiquement ses émissions polluantes, établir un bilan carbone par la mise en oeuvre d’un dispositif de collecte des données et fournir la preuve écrite de son engagement à les réduire.

Le niveau 2, baptisé Reduction, requiert la définition d’un plan de gestion du carbone et des progrès vers une empreinte carbone réduite. Pour cela, l’aéroport doit avoir satisfait à toutes les exigences du niveau 1, apporter la preuve effective de ses objectifs chiffrés et démontrer la baisse des émissions de CO2 sur une durée de trois ans. On est déjà dans l’action.

Les deux autres niveaux ne dépendent plus de la seule politique de notre chambre mais des autres parties prenantes, compagnies aériennes, prestataires de service et de transport extérieurs mais aussi du recours progressif à des carburants propres pour les avions.

Le programme est placé sous la tutelle de l’ACI Europe, unique association professionnelle mondiale des opérateurs aéroportuaires, qui a créé le label il y a une dizaine d’années. Pour le conserver durablement, une évaluation régulière est accomplie par des experts indépendants.

ARTICLE PARU DANS L’ÉDITION N°9 (AVRIL 2021) DE LA LETTRE – CCI DE CORSE

Lire La Lettre

* Engagement des Aéroports  pour la Sobriété Energétique et l’Environnement

** Airport Carbon Accreditation