CCI 2B

[CORSE NET INFOS] Borgo : Journée portes ouvertes à Kedge Business School samedi 27 janvier

La KEDGE BUSINESS SCHOOL de Bastia ouvre ses portes ce samedi 27 janvier, de 10h à 16h, pour accueillir les lycéens, futurs bacheliers, étudiants, ainsi que leurs parents, au Campus de l’école situé au lieu dit Strada Vecchia, 20290 Borgo. Une occasion unique de découvrir les installations modernes du campus et de rencontrer l’équipe pédagogiqueEn savoir +

[CORSE NET INFOS] Ajaccio : L’unanimité pour le projet d’aménagement de l’entrée de ville

Une déclaration d’intention partagée entre la Ville d’Ajaccio, la CAPA, la CdC, la CCI et l’Etat a été signée ce jeudi 11 janvier à l’Hôtel de Ville en vue du projet d’aménagement de l’entrée de ville d’Ajaccio. Cela fait plusieurs années que le projet se heurtait à la complexité et à la multiplicité des acteurs dans ce secteur délaissé de la cité impériale. Cet accord unique va permettre d’avancer sur un projet de réaménagement global nécessaire au développement de la Ville grâce à l’implication de l’ensemble des acteurs politiques et économiques insulaires.

Les représentants de la Ville d’Ajaccio, la CAPA, la Collectivité de Corse, la CCI et l’Etat ont signé ce matin une déclaration d’intention partagée en vue d’établir un projet d’aménagement de l’entrée de ville d’Ajaccio.

« Ce n’est pas banal ce qui s’est passé ce matin » a déclaré Stéphane Sbraggia à la sortie de la réunion de travail, accompagné de Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse, Philippe Albertini, directeur général de la CCI de Corse, et Xavier Czerwinski, nouveau secrétaire général de la préfecture. Tous étaient présents pour formaliser un accord et signer une déclaration d’intention partagée pour le projet de réaménagement de l’entrée d’Ajaccio.

« Le fond de baie n’est pas un sujet nouveau mais nous avons souvent buté dessus car nous n’avons jamais su auparavant travailler ensemble sur un sujet aussi complexe, qui fait appel à plusieurs thématiques. Il faut que toutes les parties prenantes soient étroitement associées. Nous formalisons ainsi aujourd’hui cette volonté partenariale de s’attaquer à ce sujet. Cette manière de travailler ensemble, c’est aussi un message que nous envoyons à la population : c’’est une responsabilité en tant que décideurs que nous avons quand il s’agit d’évoquer des travaux qui relèvent de l’intérêt général. Nous espérons aussi que cela viendra inspirer d’autres démarches sur le territoire régional à un moment où nous avançons sur la question institutionnelle. On sait travailler de manière efficace quel que soient les divergences. Nous assumons cette démarche. C’est un projet très important qui va nous engager pendant les 30 années à venir ! » a ajouté le maire d’Ajaccio.

Transports, végétalisation et connexions avec le centre-ville au cœur du projet

Le réaménagement proposé vise ainsi à rétablir les connexions entre la vieille ville, la ville moderne et la mer, à valoriser le paysage et le cadre de vie, à adapter le territoire aux changements climatiques, en renforçant la présence du végétal et à intégrer harmonieusement des transports collectifs performants et faciliter les mobilités actives, comme tout cela est stipulé dans la déclaration d’intention partagée. Afin que le bord de mer retrouver un rôle fédérateur, la création d’un parc littoral centralisateur et une végétalisation intensive du site seront privilégiés parmi les différents scénarii.

Pour Gilles Simeoni, président de l’Exécutif de Corse, : « cette opération est un moment important. La méthode que nous allons mettre en œuvre à vocation à être transposée ailleurs. Elle a un caractère d’exemplarité. Le dossier de l’entrée de ville et du fond de baie conjugue des enjeux multiples, qui demandent une vision partagée. Nous l’avons déjà fait avec la création de la voie verte qui relie les Sanguinaires à la Rive Sud et bientôt aussi avec les Chemins de fer de la Corse. Nous avons acté cette volonté de travailler ensemble même si nous ne sommes pas d’accord sur tout. La diversité politique est en effet une richesse. Il y a une logique politique et institutionnelle en disant qu’il ne peut y avoir de réussite que dans la vision partagée. C’est ce que nous allons faire pour l’ensemble des usagers. C’est une opération lourde et complexe aux enjeux multiples. Nous avons déjà mis en place ce type de travail à Corte par exemple concernant la rénovation urbaine mais également à Bastia ».

Parmi les acteurs concernés par cet aménagement global, notamment au niveau des ports de plaisance et commerce mais également du Palais des Congrès, Philippe Albertini, le directeur de la CCI de Corse s’est félicité de « l’esprit de responsabilité que donne les hauts responsables en s’accordant sur une ambition et méthode, c’est ce que le monde économique attend de la sphère publique en oubliant les contingences. C’est un message adressé aussi à l’extérieur de la Corse. Il y a des enjeux liés au commerce et à la proximité et le concours de la CCI sera net franc et entier à ce sujet pour ce que projet puisse rapidement prendre corps ».

Autre partenaire privilégie de ce projet, figure bien évidemment l’Etat, qui a d’ores et déjà annoncé son soutien au lancement des études par le biais de Xavier Czerwinski, secrétaire général de la préfecture : « C’est un signal très attendu pour préparer l’avenir sur un sujet qui est dans les cartons depuis plusieurs années maintenant. C’est un moment fondateur, on soutient cette démarche et il était important de repenser la Ville pour les 30 années à venir alors que les questions environnementales, écologiques, sociales sont au cœur de nos enjeux. Un premier élément va apparaitre dans les prochains mois avec la signature du contrat de Ville avec un engagement renforcé de notre part ».

Un comité de pilotage présidé par le maire d’Ajaccio et président de la CAPA réunira la CdC, l’Etat et la CCI de Corse au moins une fois par an afin de valider le scénario d’aménagement général, acter l’outil contractuel, entériner le budget de actions, valider les études à lancer, dresser des bilans annuels, approuver le calendrier des étapes et enfin veiller à la cohérence avec les orientations stratégiques.

Patrice Paquier Lorenzi

Voir l’article sur Corse Net Infos

[CORSE NET INFOS] Ajaccio : L’unanimité pour le projet d’aménagement de l’entrée de ville

Une déclaration d’intention partagée entre la Ville d’Ajaccio, la CAPA, la CdC, la CCI et l’Etat a été signée ce jeudi 11 janvier à l’Hôtel de Ville en vue du projet d’aménagement de l’entrée de ville d’Ajaccio. Cela fait plusieurs années que le projet se heurtait à la complexité et à la multiplicité des acteurs dans ce secteur délaissé de la cité impériale. Cet accord unique va permettre d’avancer sur un projet de réaménagement global nécessaire au développement de la Ville grâce à l’implication de l’ensemble des acteurs politiques et économiques insulaires.En savoir +

La Lettre | « La Corse est promise à un bel avenir économique », Olivia Grégoire

La ministre déléguée chargée des PME, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme, a passé plus de quatre heures à l’hôtel consulaire de Bastia. Si elle a enfourché son cheval de bataille du moment, la simplification administrative, elle a pris le temps d’échanger avec les chefs d’entreprise, notamment sur le tourisme, de faire la promotion du retour du commerce dans le rural et déclaré son adhésion pleine et entière au transfert de tutelle à la Collectivité de Corse. Entretien

En savoir +

A Lettera | Olivia Grégoire à a CCI di Corsica

 Femu ci a vita più faciule !

Hè u stridu di rallegamentu spartutu trà Olivia Grégoire, a ministra di u Cummerciu, di l’Artisgianatu è di u Turisimu, venuta à u scontru di l’intraprese chjuche è mezane per spiecà a so vuluntà di scaricà le di certi pesi amministrativi, è Jean Dominici, per u quale a riforma cunsularia hè ciò chì si face di megliu per a simplificazione…

En savoir +