Passage

Soutenir une faible croissance de carbone dans les régions frontalières maritimes européennes

Au cœur des frontières maritimes européennes, les détroits d’Europe sont d’importants points de passage qui concentrent flux et activités et génèrent une importante pression carbone. Le programme passage est ainsi un ambitieux projet européen sur l’économie bas-carbone à l’échelle des détroits.

Résumé du projet

Les émissions de carbone générées par l’activité humaine contribuent indéniablement au changement climatique. Les flux maritimes et logistiques, les opérations portuaires et les industries connexes laissent une empreinte carbone particulièrement importante dans les zones étroites. Le projet PASSAGE a pour objectif de réduire les conséquences de tels flux et activités sur le changement climatique en promouvant des initiatives sobres en carbone. La compétitivité à long terme des détroits en dépend.
Dans le contexte d’une société à faibles émissions de carbone, les zones maritimes et côtières recèlent un potentiel spécifique basé sur les ressources maritimes et l’innovation liée à la mer – la « croissance bleue ».

Frontières maritimes, au cœur du projet

Il est toujours utile de rappeler que les émissions de dioxyde de carbone ne s’arrêtent pas aux frontières nationales. Bien que tous les acteurs publics s’efforcent de réduire les émissions autant qu’ils le peuvent, une coordination très spécifique est néanmoins nécessaire dans les zones frontalières, où les objectifs et les intérêts de chaque région peuvent différer d’un endroit à l’autre. Des consultations sont donc nécessaires entre les acteurs publics et privés des deux côtés de chaque frontière, ainsi qu’une approche intégrée au-delà des frontières pour les questions environnementales.
Dans le cas des frontières maritimes, une discontinuité entre les régions et une frontière physique fortement marquée par la présence de la mer peuvent compliquer l’approche susmentionnée, qui peut sembler naturelle aux autres. L’un des objectifs du projet PASSAGE est de promouvoir la consultation transfrontalière au sein des frontières maritimes afin de tirer pleinement parti des opportunités liées au développement sobre en carbone et à une économie «bleue».

Les partenaires du projet

Sur ce projet, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bastia travaille avec :

  • Département du Pas-de-calais (France)
  • Kent County Council (Royaume Uni)
  • Camera di Comercio Maremma e Tirreno (Italie)
  • Province of Lecce (Italie)
  • InnoPolis : Centre for Innovation & Culture (Grèce)
  • Region of Ionian Islands (Grèce)
  • Regional Council of Vlora
  • Helsinki-Ususimaa Regional Council (Finlande)
  • Femern Belt Development (Danemark)
  • Union of Harju County Municipalities (Estonie)

Budget total : 1,878,714.00 €
Durée du projet : 2016-2020

 

Contact

Emmanuelle BERNARD

  • e.bernard@bastia.port.fr