Assemblée Générale Extraordinaire de CCI Corse

Assemblée Générale Extraordinaire de CCI Corse

Ce matin, à l’Hotel Consulaire, se déroule l’Assemblée Générale Extraordinaire de CCI Corse, en présence de Gilles Simeoni, Président du Conseil Exécutif de Corse.

Retrouvez ci-dessous l’ordre du jour et le discours du président Jean Dominici.

Ordre du jour

PROPOSITIONS DE DELIBERATIONS

  • Procès-verbaux des séances d’Assemblée Générale :
  • Assemblée Générale Extraordinaire de la CCIC du 13 janvier 2020
  • Assemblée Générale Ordinaire de la CCIT 2A du 20 novembre 2019
  • Assemblée Générale Ordinaire de la CCIT 2B du 29 novembre 2019
  • Composition du Bureau de la CCI de Corse :
  • Elections aux postes au sein du Bureau de la CCI de Corse : 
  • Trésorier Adjoint (démission)
  • Augmentation du nombre de membres composant le Bureau de la CCI de Corse :
  • Election de deux Secrétaires Adjoints (créations)
  • Commissions de la CCI de Corse :
  • Actualisation des Commissions Réglementées
  • Structuration des Commissions Consultatives
  • Membres Associés de la CCI de Corse : Actualisation des désignations
  • Habilitation de la CCI sur le pouvoir d’ester en justice au nom et pour le compte de l’Etablissement
  • Habilitation de la CCI sur la passation de la commande publique Adaptée de l’Etablissement
  • Habilitation de la CCI sur la passation de la commande publique Formalisée de l’Etablissement
  • Habilitations de la CCI sur le pouvoir de procéder à tout acte de cession et de mutation de biens au nom et pour le compte de l’Etablissement
  • Habilitation de la CCI pour participer à la création et au fonctionnement d’un Groupement de Commandes pour la passation d’un Marché Public ou bien d’un Accord Cadre
  • Frais de déplacement et de représentation des Elus
  • Représentation de la CCI de Corse dans les instances ou entités extérieures : Actualisation des désignations
  • Règlement Intérieur de la CCI de Corse : Version transitoire
  • Délégation de signature du Président de la CCI de Corse en tant qu’autorité chargée de l’exécution des budgets et Représentant du Pouvoir Adjudicateur / Entité Adjudicatrice
  • Délégation de compétences de l’Assemblée Générale au Bureau
  • Mission de Représentation : Commerce de Proximité
  • Aéroport de Figari Sud Corse : Validation des tarifs aéronautiques et extra aéronautiques 2020
  • Port de Plaisance et de Pêche Tino Rossi : DSP Avitaillement
  • Formation – Campus Bastia  : 
  • Association du Bureau des Elèves KEDGE BS / EM BASTIA – Demande de subvention 2020
  • Bourse au mérite du programme KEDGE Bachelor

INFORMATION DE L’ASSEMBLEE GENERALE

  • Etude de rattachement de la CCI de Corse à la Collectivité de Corse : Point de situation
  • Représentations du Président Jean DOMINICI aux :
  • CSE portuaire 2B (Bastia – L’Ile Rousse) 
  • CSE SIC 2A

QUESTIONS DIVERSES

 

Discours du Président Jean Dominici

« Nous sommes au mois de février, et voilà déjà la deuxième Assemblée Générale de l’année pour accentuer notre travail de structuration de la nouvelle CCI de Corse.

Le temps presse, car notre agenda institutionnel est chargé et les échéances rapprochées.

C’est pour cela que nous allons aujourd’hui traiter le plus possible de dossiers et questions d’organisation … afin d’être très vite opérationnels …. et nous tourner vers les chantiers et enjeux économiques de la Corse, car nous savons qu’ils sont à la fois nombreux et importants.

Nous allons d’abord compléter notre Bureau suite à la démission pour raisons personnelles d’Anne Marie Larrieu, notre collègue, dont je salue l’assiduité et le travail au cours des trois dernières années.

Elle a fait le choix de rester membre de notre Assemblée Générale, mais de laisser son poste de trésorière adjointe afin de le mettre à disposition d’une ou d’un collègue plus disponible, cela l’honore, et je la remercie donc doublement.

Nous allons également compléter le Bureau par deux membres supplémentaires dont nous avons sollicité l’adjonction auprès de notre autorité de tutelle. Ils rentreront officiellement en fonction dès que nous aurons l’autorisation formelle d’élargissement dont l’issue ne fait aucun doute, car prévue par les dispositions réglementaires du Code de Commerce.

Nous aurons également à mettre à jour et compléter l’ensemble des commissions règlementées et consultatives de la CCI, afin de donner l’ossature de travail des élus, de votre travail, dans les instances de l’institution, ainsi qu’à adopter une série d’habilitations et de délégations permettant de dynamiser les circuits décisionnels, et donc l’efficacité générale de la compagnie consulaire.

Nous aurons enfin à adopter un Règlement Intérieur transitoire, qui tiendra compte des derniers textes de 2019 et de notre union de cette année … mais qui devra être intégralement révisé à compter du mois de Juin, avec l’adoption par CCI France d’un nouveau modèle type dont le caractère est dorénavant prescriptif.

Vous aurez également les premières délibérations relatives aux activités de nos différentes directions, mais j’insisterai sur la mission que j’entends confier à notre collègue Paul MARCAGGI, Président de la CCI Locale d’Ajaccio et de la Corse-du-Sud, pour organiser la définition et la mise en œuvre d’un plan de revitalisation audacieux et innovant au bénéfice du commerce de proximité du centre-ville d’Ajaccio.

Cette Assemblée Générale est donc dotée d’un ordre du jour chargé, et je ne vais pas l’alourdir d’un propos d’introduction trop long. J’évoquerai simplement quelques éléments de méthode et les questions d’actualité.

En termes de méthode, vous l’avez compris, je souhaite un travail collectif et participatif, un engagement partagé, et bien évidemment, une mise en œuvre rapide de nos différents processus, et principalement de nos décisions.

Pour cela, nous devons renforcer notre cohésion et notre légitimité, ainsi que notre équilibrage territorial, et la participation réactivée des collègues du Sud-Corse à nos travaux et instances sera la meilleure preuve de notre capacité collective à projeter vers l’avant … et sur de nouvelles bases … la CCI de Corse … la CCI de TOUTE la Corse !!! 

En termes de sujets d’actualité, je dois évidemment citer avec satisfaction la décision tant attendue d’attribution du marché d’étude de l’article 46 Loi PACTE, l’étude du rapprochement des réseaux consulaires vers la Collectivité de Corse, au prestigieux cabinet Ernst and Young qui a produit l’offre la plus solide et la plus complète … pour un rendu à la fin du mois de Mai 2020, soit quasiment le délai imparti dès l’origine.

Je dois à ce titre souligner l’intercession positive, une nouvelle fois, du Président Gilles SIMEONI et de sa collaboratrice Mme PIANELLI, qui ont su dynamiser un calendrier dont le démarrage avait connu il faut bien le dire quelques hésitations.

D’ailleurs nous avons eu l’occasion, il y a peu, lors d’une rencontre de travail approfondie avec le Président du Conseil Exécutif, lui dire notre satisfaction de voir ce dossier progresser … comme nos inquiétudes de ne pas observer la même accélération sur l’enjeu crucial de renouvellement des concessions qui expirent à la fin de cette année.

Une méthode et des rendez-vous ont été pris pour corriger cette situation ; un projet d’avenant que nous espérons de 2 ans, voire de 1 an a minima, sera élaboré et son admissibilité testée par les services de la CdC auprès du contrôle de légalité pour permettre une administration maitrisée et cohérente de ce dossier crucial pour l’avenir de notre réseau.

Je dois témoigner à nouveau, cher Gilles, et d’ailleurs on va finir par croire que nous ne nous quittons plus, que cet échange a permis de faire un tour complet des différents dossiers, des différentes connexions entre les institutions, entre les hommes … et qu’il a été présidé par un esprit très constructif de chacune des parties ; la confiance et le respect sont bien installés, et le plan de charges, le plan de travail … peuvent donc être envisagés et déroulés sous les meilleurs hospices.

Ainsi le dossier de l’appontement Saint Joseph, et ses évolutions dans les prochaines semaines, sera probablement le meilleur marqueur, ou plutôt le meilleur curseur de cette volonté commune, de cette volonté de normaliser positivement l’ensemble de nos relations.

Pour ma part cela ne fait aucun doute.

Toujours dans l’actualité, mais cette fois-ci au plan national, lors de notre dernière Assemblée Générale de CCI France du mois de Janvier, nous avons eu l’occasion d’enregistrer une bonne nouvelle financière, et comme elles sont plutôt rares ces derniers temps … je ne résiste pas au plaisir de vous la faire partager … même si elle sera plutôt à l’ordre du jour de notre prochaine Assemblée Générale budgétaire de Mars.

En effet, le prélèvement de France télécom que nous subissions depuis de longues années, a certes été annulé par la Loi de Finances 2020, et ça nous le savions déjà, mais CCI France, qui a eu la charge de répartir le fruit de ce prélèvement national de 29 M€, a décidé de nous accorder 800K€ contre un prélèvement habituel de 400 K€, soit le double de ce que nous escomptions. 

La solidarité et la péréquation ont cette fois été au rendez-vous, et je me devais de vous en faire part.

Au tableau de mauvaises nouvelles par contre, ou plutôt des perspectives défavorables, nous ne pouvons que nous inquiéter des effets anxiogènes des crises à répétition que nous devons subir depuis quelques semaines : après les tempêtes et les incendies, après le conflit et le blocus maritime, la pandémie de coronavirus qui se développe dans le monde entier, mais aussi et surtout, à nos portes dans le nord de l’Italie, sont autant de facteurs qui viennent assombrir nos horizons économiques.

Nous avions déjà des signaux plutôt négatifs pour la saison touristique 2020, mais là, je dois dire qu’il est rare d’observer un tel amoncellement de facteurs pour venir impacter notre fréquentation …encore plus négativement que prévu.

Un point global avec les autorités de la Collectivité, ses agences et offices, sera plus que nécessaire au cours des prochaines semaines, dès la fin des municipales, dont le positionnement dans le calendrier ne nous est pas non plus trop favorable cette année en cette préparation de saison difficile … un point des mesures à mettre rapidement en œuvre sera donc nécessaires pour endiguer le cycle de récession amorcé l’an dernier et qui se renforce singulièrement cette année.

Une esquisse de ce travail a déjà été amorcée l’année dernière et il faudra à tout prix la finaliser, dès que possible, en lien avec les principales compagnies de transport aérien et maritime.

A ce titre, nous devons relever que la Présidente de l’ATC, Mme MAUPERTUIS, et la Présidente de l’OTC Mme BORROMEI, sont totalement engagées dans ces dossiers, avec de surcroit, pour l’Office des Transports, la conduite de la difficile mutation du service public maritime et le déploiement des nouvelles OSP aériennes.

A ce dernier titre, si je salue fortement l’entrée en vigueur des nouveaux tarifs résidents, – même si des réglages sont encore probablement à peaufiner pour la diaspora -, comme je salue les efforts importants observés pour la desserte de Calvi, tant en termes d’horaires que de capacités supplémentaires, je ne peux que regretter tout aussi fortement la dégradation de la qualité des horaires avec une arrivée encore plus tardive programmée pour les vols de fin de journée en provenance de Paris sur les aéroports d’Ajaccio et de Bastia.

Mais la carence principale, le point noir qui se dessine de manière inacceptable, c’est bien la raréfaction de l’offre supplémentaire sur la ligne Orly Figari pour le prochain programme été, dont le niveau, loin des 70 000 sièges escomptés, est pour l’instant prévu en dessous du nombre de passagers transportés les années précédentes !!! C’est dire si le signal donné est catastrophique au regard du contexte que nous venons d’évoquer, des attentes du tissu économique et des élus et des professionnels de la région du Sud Corse, déjà fortement impactés l’année dernière par les polémiques et restrictions du dossier des AOT des établissements de plages. 

Nous attendons une réaction forte des compagnies délégataires du service public, Air France et Air Corsica, pour que leurs dernières propositions soient encore réévaluées et recalibrées de manière sensible, sans quoi nous serions amenés à prendre des positions plus fermes, et probablement publiques, pour nous opposer très clairement à leurs anticipations malthusiennes.

Pour en terminer sur les points d’actualité et ne pas finir sur une note négative, je dois également évoquer le dossier du Prêt à Taux Zéro Investissement, qui est enfin lancé, et dont le déploiement sur le terrain, auprès de nos ressortissants, est dorénavant actif par nos partenaires bancaires.

Un point d’avancement sera établi à l’occasion de chaque réunion de Bureau, et une séquence de cadrage et de suivi semestrielle organisée avec les services concernés de l’Etat et de la CdC.

D’ores et déjà, je demande à nos propres services d’organiser et d’animer un plan continu d’information et de promotion afin que cette mesure atteigne le plus vite possible le succès escompté.

Je souhaite également que le dossier de nos relations avec les EPCI, les communautés d’agglomération et les communautés de communes, soit rapidement réactivé en lien étroit avec les services de la CdC et de l’ADEC, afin de donner du contenu concret et rapide aux actions économiques de soutien aux territoires, au soutien de TOUS les territoires.

Je le répète, et je ne cesserai de le répéter … notre projet et notre construction consulaire n’ont de sens, n’ont d’intérêt et n’auront de portée … qu’à la double condition d’être intimement partagés en interne … et extrêmement pragmatiques en externe.

A ce titre, je salue la très bonne tenue du dialogue avec nos partenaires sociaux, que j’entends évidemment voir prolongé dans nos différents CSE, dialogue qui, s’il est parfois empreint de vigueur et de passion, redevient très vite raisonnable et constructif dès que les intérêts majeurs de nos collaborateurs et de l’institution sont en jeu.

Le chemin impressionnant parcouru en quelques semaines par nos équipes, nos directions, nos services et nos collaborateurs, le chemin de construction de notre CCI de Corse que beaucoup voyaient chaotique, semé d’embuches et incertain, et bien je vais vous rassurer … il a été comme nous le redoutions !!! un chemin rempli de problèmes !!

Mais en face de chaque problème, nos équipes ont mis une solution, en face de chaque difficulté, elles ont mis leur travail … et devant toutes les questions, et surtout les plus difficiles, elles ont sans relâche amené des réponses, et des bonnes réponses !!!

Voilà pour l’interne !

Pour l’externe, et je terminerai avec ce chapitre, nous devons avoir conscience, nous devons nourrir une conscience aigüe de l’importance … du rôle crucial que peut et doit jouer notre CCI, avec toutes ses forces et ses talents, votre énergie de chefs d’entreprises et la technicité de nos collaborateurs, notre expertise et nos qualifications, pour donner à l’économie de la Corse le bras de levier dont elle a besoin pour s’extraire rapidement, avec vigueur même …  tant d’un modèle global qui pèse et qui date, que des aléas de conjoncture – et dieu sait s’ils s’accumulent – … qu’enfin des schémas théoriques et autres plans transversaux, autant dénués de pertinence que d’efficacité dans un monde en perpétuelle accélération.

La CCI de Corse sera efficace ou ne sera pas ! Que chacun en soit intimement convaincu.

Elle assurera son rôle, tiendra sa place, et les résultats tangibles, mesurables, objectivés et perçus comme tels par nos ressortissants, seront bien les seuls véritables indicateurs de son utilité, sa raison d’être et de poursuivre ses efforts toujours avec cette même détermination ; elle tracera sa route, notre route, en prenant soin d’éviter les facteurs de fragilité qui menacent tous les acteurs publics ou privés quand ils ne sont pas au rendez-vous de leurs exigences, tant celles des clients et des usagers pour les uns, que de leur soutenabilité par la société pour les autres.

Notre qualité d’institution hybride et de corps intermédiaire nous invite à ces deux défis.

J’ai confiance en nous,

J’ai confiance en vous,

Pour être ponctuels et efficaces à nos rendez-vous ! 

Merci »